Un conte de fée...

A tous les enfants on raconte des histoires qui commencent par "il était une fois" et se finissent par "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants". 
Alors quand tout ne se passe pas comme prévu c'est parfois difficile à comprendre et à admettre. 

Le désir et besoin de maternité a toujours été en moi ! Mais pour arriver jusqu'au premier câlin avec mon aînée, les choses n'ont pas été faciles
J'ai dû attendre plus d'un an avant d'apercevoir une petite croix sur un bout de plastique...

Quand ton cerveau te joue des tours...

Décider d'avoir un enfant est un grand pas que l'on franchit à deux. Mais souvent les sentimentsles doutes et de craintes nous envahissent sans même qu'on s’en rende compte et qu’on puisse les maitriser. On a beau être à deux et viser le même projet, le chemin pour y arriver et différent pour chacun; et cela rend le but encore plus difficile à atteindre. 

Plus les cycles passaient plus je m'interrogeais... pourquoi Est-ce que moi je n'y arrive pas ? Pourquoi certaines femmes qui ne désirent pas d’enfant y arrivent si facilement ? Qu'est ce qui ne va pas en moi?
Pour la femme que je suis, ne pas parvenir à être enceinte, ne pas pouvoir engendrer et porter la vie était très dur à imaginer. 
J'ai tout essayé, rééquilibrage alimentaire, bilan santé, recherche de documentation, médecine alternative... 
Tous les ingrédients étaient réunispour que ça marche, rien du côté médical ne laissait présager de mauvaises nouvelles, mais les mois défilaient et cette attente m’obsédait...

Vous connaissez les Brigittes ? Un duo de chanteuses françaises avec des airs de hippies chics et aux chansons à texte très reconnaissables ?
Et bien pendant toute cette période pas un jour ne passait sans que j'écoutais leur chanson "j'veux un enfant "

Voici les paroles. 
Je veux un enfant 
Je veux un enfant 
Je veux dans mon ventre, sentir le sang, la vie dedans, je veux un enfant 

Passe 28 jours, les doigts croisés, j'attends mon tour 
Puis sur mes dessous, le sang revient, comme toujours. 
Je me sens bien seule, je ferme ma gueule quand autour de moi, 
toutes les icônes frappent aux portes, sont passées par là. 
J'ai envie d'hurler, j'ai envie de pleurer, je m'accroche à ton cou. 
Qu'est ce qu'ils font les autres? 
Qu'est ce qu'ils ont les autres de plus que nous ? 

Je me fous des discours, des mots qui rassurent, des professionnels. 
Connaissez-vous la peine d'une femme qui rêve d'être mère ? 
La belle je sais faire 
La conne je sais faire 
La cuisinière aussi. 
La fille je sais faire 
La pute je sais faire 
Mais pas donner la vie 

Je veux un enfant 
Je veux un enfant 
Je veux dans mon ventre, sentir le sang, la vie dedans, je veux un enfant. 

Bien sûr les relations de couple devenaient de plus en plus fragiles. Pour moi tout tournait autour de ce bébé tant attendu. Alors que pour mon mari déjà papa les choses étaient bien différentes mais pas plus faciles
Je scrutais tous les mois les petits signes qui annonceraient le moment opportun, tous les matins je prenais ma température et réalisais méticuleusement mes courbes d'ovulation. Les câlins devenaient des rendez-vous programmés et la magie des moments à deux s'estompait. Bien sûr, moi tellement dans ma bulle je ne m'en rendais pas compte. 
J'étais abonnée aux tests de grossesse, tous les mois ce n'est pas un mais plusieurs petits bâtonnets qui étaient utilisés... (au cas où l'un ne marcherait pas). 
On écoutait tous les conseils, le plus dur, ne pas y penser !!! Comment faire pour libérer son esprit alors que l’on est constamment hanté par ce projet et la peur de ne pas aboutir
Jusqu'à ce que cette situation nous pèse vraiment trop et que lors d'un ultime et dernier coup de pouce médical (dans mon esprit, la piqûre de la dernière chance) je me décide à laisser faire mon destin. Ce cycle-làaprès 14 mois à l'espérer, jai enfin vu ce signe positif se colorer doucement sur un test de grossesse. 

Alors est-ce le destin qui le voulait ainsi ou mon esprit qui a enfin réussi à lâcher-prise, je ne le saurai jamais et je comprends mieux les propos des plus grands spécialistes qui s'entendent à dire que le cerveau contrôle bien tout notre corps. 
En attendant je profite tous les jours de ce cadeau que la vie ma fait ; ma fille devenue grande sœur il y a peu. Mes deux princesses sont mes adorables trésors !

 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

un bracelet pour developper la motricité

Un sac sans couture

Ombre chinoise