la montagne nous gagne !

L'hiver, cette saison où les vacances se passent sous le soleil de nos montagnes !

Certains trouvent ces mois d'hiver gris et monotones, moi j'adore cette période. Entre les odeurs de fêtes du mois de décembre et les grands frissons des premières neiges, cette saison nous livre pleins de surprises.
Bientôt nous partons pour une semaine de vacances à la montagne. Notre grande va découvrir les joies de la glisse en intégrant pour la première fois l'école de ski.
Mais pour la première année notre mini va se joindre à nous ! Agée de seulement 3 mois quelques précautions doivent être prises pour partir.

Un bébé à la montagne

En dessous de un an, monter en altitude ne se fait pas si facilement. Tout d'abord bébé doit être en bonne santé, parce que même si pour nous les changements d'altitude ne se font pas sentir, la baisse de pression en oxygène et la dépression peuvent causer bien des maux sur la respiration ou les oreilles de nos plus petits.
Voici donc quelques petites règles à suivre.

L'altitude :
Selon la majorité des pédiatres mieux vaut ne pas dépasser 1800m d'altitude. En effet le corps doit s'adapter à divers changements comme l'augmentation de pression du sang ou le rythme cardiaque qui s'accélère. Cela varie bien sûr en fonction de chaque enfant, un bébé né à de telles altitudes aura déjà habitué son corps à de tels facteurs, il pourra donc monter un peu plus haut. Mais de manière générale, on retiendra cette limite pour ne pas causer de gène respiratoire.

La montée :
Même si vous ne montez pas aussi haut, l'ascension doit se faire progressivement. En tant qu'adulte vous avez déjà eu les oreilles qui se bouchent en montant ? Pour un bébé c'est pareil mais beaucoup plus dangereux. La dépression risque de créer une lésion du typam. Il est donc conseillé de ne pas monter à plus de 50 km/h.

Les téléphériques ou cabines :
Pour les mêmes raisons il est fortement déconseillé d'utiliser ces transports qui montent en altitude beaucoup trop rapidement.

Les pauses :
Lors de la montée, les pédiatres conseillent aussi de s'arrêter et de faire une pause de quelques minutes tous les 500m de denivelé pour laisser au corps le temps de s'adapter à tous ces changements. Pendant cette période proposez à boire à votre bébé, déglutir lui permettra de déboucher ses oreilles. Pour les mêmes raisons s'il prend la tétine proposez lui pendant le voyage.

Une collation toujours près de soi :
C'est physique, plus il fait froid et sec plus on a soif. Veillez donc à avoir toujours de quoi vous hydrater.

Des vêtements chauds et secs :
Il est recommandé de s'habiller en conséquence et d'avoir toujours un change, les vêtements humides donnent froid.


Attention aux extrémités :
Vous avez dû le remarquer les mains et les pieds de bébé sont souvent plus froides que le reste de son corps. En effet se réchauffer demande beaucoup d'énergie à nos petits bouts, son corps utilise donc un "circuit court" qui néglige les extrémités du corps. Il est d'autant plus important d'y faire attention.
Je vous donne mon astuce pour que ma puce ait bien chaud ! J'utilise des petites bouillottes que je glisse dans ses chaussons et dans ses gants. Elles chauffent pendant une heure à environ 50 degrés ne les mettez donc pas en contact direct avec la peau. Pour ces mains je lui mets de petites chaussettes pour ne pas être en contact. Après utilisation il suffit des les mettre dans de l'eau bouillante pour qu'elles soient réutilisables.



Préserver sa peau :
Prévoyez aussi une bonne crème, le froid agresse leur peau. Pour ma part j'utilise là cold-cream de chez eau thermale Jonzac, bio et hypoallergenique elle est parfaitement adaptée pour protéger des agressions extérieures et hydrater en profondeur.

Préserver le repos de vos Loulous :
Tous ces changements ainsi que l'air des montagnes vont épuiser votre petit, il est donc nécessaire de lui accorder un temps de repos supérieur à la normale!

Et voila vous savez tout, à vous de profiter du grand air de nos montagnes.





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

un bracelet pour developper la motricité

Un sac sans couture

Ombre chinoise